Au cœur de l'industrie du charbon de l'Indonésie

9 juin 2016

La plupart des foreuses en Indonésie sont utilisées dans l'industrie du charbon et la mine de Prima Sarana Gemilang en est un bon exemple. Située sur l'île de Kalimantan, la mine est dotée d'engins de forage DML et DM45 Atlas Copco et le nouveau DM30 II a récemment été ajouté au parc.
Selon l'entrepreneur de forage Nariki Minex Sejati, ce nouveau venu a permis d'accroître la flexibilité en offrant plus de choix dans la plage de diamètres de trous de 171 mm à 200 mm (6,5 à 7,8 po). Jerry Murthi, représentant la deuxième génération de propriétaires de Nariki, explique : « Le sol de Kalimantan n'est pas trop dense et une force minimale suffit à le briser ».
Il affirme que la capacité de 200 mm du nouveau DM30 II permet à sa société de forer des trous plus grands et de réaliser des plans de forage de taille suffisante, tout en étant en mesure de forer des trous plus petits lorsque cela est nécessaire. Nariki exploite environ 15 propriétés minières dans le pays et M. Murthi explique que la société doit son succès au fait de « procéder aux opérations de forage avec un équipement adéquat afin que la mine dispose de la solution de forage la plus efficace ».
La société dispose de foreuses plus grandes mais affirme ne pas avoir souvent besoin de forer des trous de 228 mm (8 po) ou plus.

DM30II drill rig story

"« Notre mode de forage présente généralement un fardeau de 7 à 8 m et un espacement de 8 à 9 m. La maniabilité du DM30 II est exceptionnelle. Disposer d'un engin de forage qui offre davantage d'options en raison de sa taille est un avantage pour la mine et aide également à la planification dans la mine »."

Jerry Murthi, second generation owner of Nariki

Pour ce qui est du forage rotatif, le DM30 II dispose d'un compresseur plus puissant délivrant 29,7 m3/min à 7,5 bars, en comparaison avec le DM 30 qui offrait 25,4 m3/min à 7,6 bars.
La mine dispose de deux fosses et, avant que le forage ne commence, la formation d'argile et de grès a été brisée grâce au rauchage. La dureté de la roche est juste assez importante pour que le dynamitage offre un mode d'excavation plus productif.
La formation se brise de manière satisfaisante avec un fardeau de 8 ou 9 m et un espacement de 9 à 10 m. Handik Setiawan et Jos Bernadus Manulang, superviseurs forage et dynamitage, expliquent qu'ils sont toujours en cours d'ajustement du plan de forage en fonction des changements dans les formations d'argile ou de grès.
En outre, ils doivent composer avec une couche de corail dans la fosse 1, ce qui fait baisser la productivité moyenne de 56 m par heure à 40 m par heure. La fosse 2 affiche une moyenne de 48 m par heure, grâce au DM30 II.

DM30 II drill rig

Huit veines sont exploitées ici. Le forage est généralement effectué sur une période de 10 heures chaque jour, bien que les opérations minières se poursuivent 24 heures sur 24 sur deux quarts de travail. Les gradins des deux fosses font 8 m de haut. Le charbon est situé à une inclinaison de 30 degrés dans des veines allant de 5 à 30 m d'épaisseur.
Le charbon de la fosse 2 affiche 5 800 kcal alors que celui de la fosse 1 est de 6 000 kcal. Bien que le charbon de la fosse 2 soit de moins bonne qualité, les veines sont généralement plus épaisses et plus faciles à exploiter. La fosse 1 produit 700 000 tonnes chaque mois, tandis que la fosse 2 ne produit que 300 000 tonnes. Le coefficient de recouvrement est de 7:1. L'exploitation minière a commencé à une altitude de 90 m et se trouve en ce moment à 20 m au-dessus du niveau de la mer. L'exploration se poursuit pour déterminer la profondeur totale de la formation de charbon. L'exploitation de la mine se déroule sur un plan d'excavation de cinq ans incluant l'ouverture d'une troisième fosse.

Epiroc était exploité sous le nom « Atlas Copco » avant le 1er janvier 2018.

2016 International Témoignage client