Le SmartROC T45 fore en hauteur en Italie

28 novembre 2018

Aperçu du premier engin de forage SmartROC T45 d'Atlas Copco en plein travail dans la carrière Sibelco de Robilante, en Italie.
L'autoroute n°20 de Colle di Tenda est plus qu'un plaisir des sens ; c'est également dans ces austères montagnes que se niche la magnifique carrière du groupe Sibelco. Située à une altitude d'environ 1 300 m dans la commune de Robilante (Cuneo), la carrière contient du quartzite sédimentaire très compact originaire du Permien/Trias et métamorphosé lors des ères suivantes. Le processus d'excavation commence par une phase essentielle de forage de recherche afin de déterminer la quantité et, plus important encore, la qualité du matériau. Comme le quartzite est principalement destiné à l'industrie du verre, la teneur en fer du meilleur quartzite, le plus prisé, ne dépasse pas 0,125. Le minage s'effectue par forage puis dynamitage. Cette opération se déroule sur des terrasses en pente. Le matériau est ensuite transporté pour concassage (d'abord avec un concasseur à mâchoire puis avec un concasseur à cône) avant d'être envoyé aux machines à une hauteur de 700 m sur un convoyeur. La courroie mesure 2 200 m de longueur (dont 1 100 m qui passe à travers les tunnels) avec une pente moyenne de 28 % et une capacité de transport de 1 000 t/h, ce qui permet d'économiser 1 000 kW d'électricité.

« Cette machine représente une percée technologique »

Plus bas, un troisième processus de concassage a lieu ainsi qu'une rectification avec arrosage, une classification en débit horizontal, une filtration et le séchage de certains produits. Le nouveau SmartROC T45 d'Atlas Copco, équipé d'une unité de forage COP 3060EX, est une machine de haute qualité qui est sur le devant de la scène de l'intégralité du processus d'exploitation minière des carrières. « Cette machine représente une percée technologique », d'après le géomètre de Sibelco, Massimo Isoardo. « Nous l'utilisons pour forer à une profondeur de 15 à 19 m et un diamètre de 4 pouces, généralement dans un sens vertical, à l'aide de tuyaux T51. Après quelques mois de travail dans la carrière, je dois dire que ses deux paramètres les plus importants, la consommation de carburant et le taux de pénétration, ont prouvé que nous avons fait le bon choix ». Voici donc la crème de la crème.

Des économies de carburant exceptionnelles

« Le SmartROC est l'avenir en termes de rendement et de réduction de la consommation de carburant », ajoute Vincenzo Morabito, responsable des ventes des zones Piémont, Ligurie, vallée d'Aoste et Lombardie pour la division Civil Engineering, Quarries and Mining d'Atlas Copco. « Cette machine atteint 20 l/h alors que les machines d'ancienne conception consommaient 30 l/h. En considérant que la machine est utilisée pendant environ 1 000 heures par an, l'économie est flagrante ». Le nouveau SmartROC T45 est utilisé sur des matériaux très difficiles, extrêmement fragmentés et abrasifs.
Par conséquent, la machine doit fournir un débit d'air élevé et les tuyaux doivent présenter une ductilité importante. Pour cette raison, le COP 1840 traditionnel, machine de prédilection des carrières italiennes, a été remplacé dans ce cas par le nouveau marteau perforateur COP 3060EX, capable de forer des trous plus grands. La machine est également équipée de COP Logic qui commande et ajuste le fonctionnement du marteau perforateur en fonction de la condition de la roche. L'engin de forage est également équipé d'un circuit hydraulique intelligent qui envoie de l'huile uniquement à l'endroit où elle est nécessaire au lieu de l'envoyer en continu dans tout le système.

Le SmartROC T45 en bref

Le compresseur de l'engin de forage SmartROC T45 fonctionne en régime automatique. Cela signifie qu'il est toujours possible de travailler au régime le plus bas possible, ce qui nécessite moins d'énergie comparé aux modèles précédents. L'engin de forage est doté d'une cabine spacieuse et ergonomique, entièrement adaptée à l'opérateur, qui comporte deux manipulateurs multifonctions. Tous les instruments sont à portée de main, ce qui permet à l'opérateur de contrôler le forage et les instruments simultanément. Une machine équipée de toutes les options pulvérise également le brouillard d'eau pour compacter les matériaux dans le trou afin d'éviter que ceux-ci s'effondrent. La touche finale d'Atlas Copco est la garantie d'une couverture maximale, même lors de l'entretien, grâce à quatre techniciens travaillant dans toute l'Italie et dûment formés aux opérations d'entretien de routine lors d'ateliers organisés par le siège.
Magazine PERFORARE n° 02/2016


Epiroc était exploité sous le nom « Atlas Copco » avant le 1er janvier 2018.

Extraction en carrière 2016 International SmartROC T45 Division Surface and Exploration Drilling Témoignage client