La Pit Viper 311 fait mouche

15 janvier 2015

La nouvelle Pit Viper 311 d'Atlas Copco a participé avec succès à des essais sur le terrain rigoureux dans une mine de cuivre aux États-Unis, confirmant la valeur des caractéristiques clés de la foreuse rotative.

Le dernier membre de la gamme de foreuses rotatives PV-310 d'Atlas Copco, la Pit Viper 311, a récemment participé à un essai sur le terrain de six mois dans une mine de cuivre dans le sud-ouest des États-Unis. Résultat : l'engin fait mouche sur tous les points. Le prototype de la PV-311 a été mis en service dans la mine en mettant l'accent sur la coopération entre le personnel de celle-ci et les ingénieurs d'Atlas Copco pour tester les modifications qui favoriseraient l'accroissement de la productivité et de l'efficacité.

"La PV-311 n'a eu aucune difficulté à gérer les conditions difficiles tout en atteignant de façon régulière sa profondeur ciblée et en maximisant la qualité des trous forés"

Maureen Bohac, Chef de produit, grandes foreuses, Atlas Copco

La PV-311 a foré des trous de 255 mm (10 5/8 po) et de 317 mm (12 1/4 po) (diamètre maximum pour cette machine), sur des gradins de 15 m de haut. Les trous de 255 mm ont été forés à une profondeur de 17 m avec un forage préalable de 2 m, tandis que les trous de 317 mm ont été réalisés à une profondeur de 20 m avec un forage préalable de 3 m.

Cinq plans de forage différents ont été utilisés en fonction du lieu de l'essai dans la fosse. L'engin réalisait généralement 35 à 40 trous représentant 365 mètres forés dans un quart de 12 heures. La disponibilité moyenne était de 90 à 95 %. La roche rencontrée dans la mine est typique de la plupart des exploitations de cuivre, à savoir non homogène et avec une résistance à la compression autour de 250 à 300 Mpa.

Des taillants Secoroc tricône/MFT Atlas Copco ont été utilisés, chacun affichant une durée de vie de 2,5 à 3 jours. Le prototype de la foreuse a été par la suite acheté par la mine.

"L'un des facteurs ayant contribué à ce succès est que la PV-311 est conçue de manière à ce que le changement des taillants s'effectue au-dessus de la plateforme de la foreuse, même lors du forage en une seule passe d'un trou de 20 m de profondeur."

Maureen Bohac

Cela a permis aux opérateurs de se concentrer à chaque fois sur la connexion et la déconnexion des tiges.

La PV-311 au cours des essais sur le terrain dans une mine de cuivre aux États-Unis. L'association de plusieurs caractéristiques de conception a permis à l'engin de forage de forer des trous de 20 m d'une excellente qualité et bien plus encore.

La PV-311 au cours des essais sur le terrain dans une mine de cuivre aux États-Unis. L'association de plusieurs caractéristiques de conception a permis à l'engin de forage de forer des trous de 20 m d'une excellente qualité et bien plus encore.

"De plus, ce prototype était doté de notre embrayage hydraulique optionnel, conçu pour réduire la consommation de carburant en dehors des opérations de forage, ce qui a eu de grandes répercussions. La fonctionnalité de forage automatique du système RCS de la foreuse a également influencé les économies de carburant."

Maureen Bohac

L'efficacité énergétique a été améliorée d'environ 20 % en comparaison avec les autres engins de forage du site. En outre, la cabine silencieuse et confortable de la PV-311 a été particulièrement appréciée par les opérateurs

"L'efficacité énergétique a été améliorée d'environ 20 % en comparaison avec les autres engins de forage du site. En outre, la cabine silencieuse et confortable de la PV-311 a été particulièrement appréciée par les opérateurs"

Maureen Bohac

La PV-311 est maintenant utilisée pour le forage de production dans des mines sur trois continents, dans des applications comprenant le cuivre, le charbon et le fer.

Epiroc était exploité sous le nom « Atlas Copco » avant le 1er janvier 2018.