L'automatisation de la plus ancienne mine suédoise

Un meilleur environnement de travail, une sécurité renforcée et une productivité accrue sont trois avantages que Boliden Garpenberg a obtenus grâce aux foreuses télécommandées. « L'automatisation nous aide à augmenter la production ainsi qu'à renforcer la sécurité », explique Jenny Gotthardsson, directrice générale.
Un voyant vert clignote au plafond à douze cents mètres sous terre. On en trouve partout dans la mine. Il s'agit des points d'accès Wi-Fi qui relient les machines dans le puits de la mine à la salle de contrôle.

L'intégralité de la mine de Garpenberg, la plus ancienne encore utilisée en Suède, est devenue numérique afin d'accroître l'automatisation opérationnelle.

Nous avançons un peu plus loin en voiture et nous arrivons à la foreuse Sofia, qui est télécommandée. Le puits de mine dans lequel Sofia perfore est rempli d'eau et est interdit d'accès.

« L'environnement de travail constitue l'un des principaux avantages de la commande à distance. Au lieu d'être assis dans une machine, vous pouvez rester au bureau avec vos collègues autour d'un café », précise Max Herlitz, superviseur de production chez Boliden Garpenberg.

L'automatisation offre plus de sécurité dans la mine

Deux autres avantages majeurs de l'automatisation sont la possibilité d'augmenter les taux de production et d'améliorer la sécurité par la même occasion.

Boliden Garpenberg a pour objectif d'augmenter sa production de minerai de 2,5 millions de tonnes à 3 millions de tonnes par an.

« Nous souhaitons atteindre ce rythme de production d'ici deux ans », affirme Jenny Gotthardsson, directrice générale.

« L'automatisation nous permet d'accroître notre sécurité et notre productivité, afin de pouvoir nous mesurer à d'autres mines dans le monde entier. Grâce à l'automatisation, nous avons beaucoup évolué dans certaines tâches, comme le chargement. Cependant, le forage reste une contrainte sur laquelle nous travaillons actuellement avec Epiroc. »
La mine compte six foreuses Simba E7C d'Epiroc. Cinq appartiennent à Boliden et une est en location. Elles portent toutes des noms féminins : Maria, Sofia, Molly, Julia, Lisa et Alva.

Tous les engins de forage ont été transformés pour l'utilisation de la commande à distance

Jusqu'à présent, seule Sofia peut être commandée à distance. Cela fait trois ans que cette technologie a été mise en place, mais son fonctionnement a été rendu possible grâce à l'installation d'un changeur de forets sur Sofia à l'automne 2017.

« Nous allons convertir toutes les foreuses pour une utilisation à distance. Molly sera la suivante. Cet été, nous avons un nouveau Simba d'Epiroc avec une foreuse Cop 2550 UX qui permet de faire des trous plus droits et d'avoir une meilleure pénétration du perçage. Cela nous permettra de forer moins et de forer des trous plus larges, ce qui représente un gain de temps », déclare Max Herlitz.

La mine est également en phase initiale de déplacement à distance des foreuses entre les lignes, grâce à l'électricité. Cela signifie que les conducteurs n'ont pas à descendre et à déplacer les machines manuellement à chaque fois.

Le bureau souterrain a été inauguré il y a deux ans. Il y a des salles de conférence, une machine à café, une télévision interne et des toilettes.

« Il n'est plus nécessaire de travailler dans un environnement bruyant »

Les machines de chargement et les foreuses sont commandées à distance depuis la salle d'automatisation. L'instructeur de forage, Johnny Gäfvert, contrôle la foreuse Sofia.

"Le plus gros avantage de travailler ici en haut plutôt que d'être en bas dans la machine, c'est de ne pas avoir à travailler dans un environnement bruyant toute la journée "

Johnny Gäfvert, Drill instructor
La roche que Sofia fore est si bonne que Johnny a rarement besoin d'intervenir. Bien installé dans sa chaise de bureau, il surveille la foreuse et peut zoomer sur différentes parties de la machine à un niveau détaillé, jusque sur l'étiquette des flexibles. Sur un autre écran, les données de production sont collectées à l'aide de l'application Certiq. « Une fois que nous aurons converti plusieurs foreuses pour la commande à distance, un opérateur pourra en surveiller plusieurs simultanément. Cela augmente l'efficacité », déclare Max Herlitz.

La commande à distance permet de réduire le nombre d'interruptions pendant le sablage

L'objectif à l'avenir est d'être également en mesure d'affecter du personnel sur le site 24 heures sur 24. Lorsque tous les travaux de forage sont gérés à distance, il n'est plus nécessaire d'interrompre la production pendant le sablage à quatre heures du matin et à quatre heures de l'après-midi. « Chaque jour, six heures sont perdues entre les services. Nous voulons que les machines puissent fonctionner 24 heures sur 24 », déclare Max Herlitz. 

International Excavation souterraine de roches 2019 Témoignage client