La pression crée des diamants

8 novembre 2021

Epiroc et Webdrill ont collaboré pour produire « l’engin qui peut tout faire à lui tout seul ». Mais comment perfectionner un engin porteur mobile ? Et quelle est la suite ? Le magazine Mining & Construction a la réponse à ces questions.
Jared Webb at Webdrill

Jared Webb, PDG de Webdrill

Depuis 2014, Jared Webb a fait des engins de carottage Diamec Smart 6 le pilier de

Webdrill, une entreprise florissante de forage souterrain au diamant. À partir d’un seul engin de forage sur skid, Webb a progressivement élargi sa flotte et exploite désormais huit autres engins mobiles Diamec Smart 6 MCR dans les mines australiennes. En cours de route, il a travaillé avec Epiroc

pour personnaliser les engins afin de mieux répondre aux besoins de Webdrill.

 

Mining & Construction a rencontré Webb pour parler des expériences

de Webdrill avec la Diamec Smart 6 MCR, de sa relation professionnelle étroite avec Epiroc et de ce qu’il attend du successeur du MCR, la toute nouvelle Diamec Smart 6M.

 

Pourquoi avez-vous opté pour la version mobile MCR de la Diamec Smart 6 en 2014 ?

 

« Lorsque j’ai fondé Webdrill, je suis allé en Suède et j’ai regardé les engins Diamec Smart en action. J’ai tout de suite été impressionné par l’automatisation, le manipulateur de tiges intégré et le tableau de commande avec son écran tactile. Nous sommes partis pour la mine d'or de Nicolson, dans l'ouest de l'Australie, équipés d'un engin sur skid Diamec Smart 6 doté d'un manipulateur de tiges, et au bout de 12 mois, nous prévoyions d'acquérir notre premier MCR. Nous avons demandé 28 modifications pour cet engin, et Epiroc nous a aidés. Pour notre troisième engin, nous avons collaboré  sur quelques modifications supplémentaires et à partir de là, chaque engin successif était de plus en plus perfomant. »

L’engin de forage a-t-il répondu à vos attentes ?

 

« Bien entendu, nous avons participé à la personnalisation des MCR que nous exploitons, mais nous voulions l’engin de forage mobile souterrain le plus petit et le plus puissant pour le marché australien. Grâce à nos modifications, il offre des performances exceptionnelles qui répondent à nos besoins. En collaboration avec Epiroc, nous avons effectué quelques ajustements pour adapter l’engin à nos besoins, comme l’ajout d’une pompe à eau plus grande pour les travaux de forage directionnel. Nous avons supprimé des engins dans les sites aurifères où nous creusons sur 60 ou 70 mètres en moyenne, ce qui est énorme. Il peut forer rapidement, effectuer un contrôle qualité, puis aller s'installer sur un trou directionnel profond, forer sur une profondeur de 1 000 mètres et y forer également trois trous secondaires. C’est l'engin qui peut tout faire à lui tout seul. »

Votre relation avec Epiroc s’apparente bien plus à un partenariat qu’à un accord fournisseur-client  au sens strict. Êtes-vous d'accord ?

 

« Chez Epiroc, ils font ce qu'ils disent. Peu d’entreprises parviennent à tisser une telle relation de confiance, et dans notre cas, cela est dû à une collaboration étroite de plus de cinq ans. »

Vous êtes sur le point de recevoir votre premier engin de forage Diamec Smart 6M de nouvelle génération. Il est présenté comme réunissant le meilleur des deux mondes : un engin de carottage Diamec combiné à un engin porteur robuste. Qu'en attendez-vous ?

 

« Il a tout ce qu'il faut. Il a la puissance. Il a une durée de vie de 20 ans. Et il a, d'après moi, le meilleur manipulateur de tiges du marché. »

Australie-Océanie 2021 Epiroc Diamec Smart 6M International Division Surface and Exploration Drilling Témoignage client