Retour au travail avec l'aide de la technologie RigScan

29 décembre 2015

Quand l'activité ralentit, les entrepreneurs de forage peuvent immobiliser une partie de leur matériel. Cependant lorsque les affaires repartent, l'équipement n'est peut-être plus ni prêt ni opérationnel pour de nouvelles missions. Voici la meilleure façon de le savoir.

L'exploitant minier Small Mine Development à Battle Mountain, dans le Nevada, aux États-Unis, préfère conserver son équipement de forage au lieu de le vendre lorsque les affaires ralentissent. De cette façon, l'entreprise n'a pas à se procurer de nouveaux engins lorsque le travail revient tout à coup. A cet égard, SMD ressemble à beaucoup d'entreprises dans le monde entier. « Vous ne pouvez pas répondre aux appels d'offres si vous ne disposez pas de l'équipement nécessaire pour faire le travail », explique Mike Schomer, responsable de l'entretien chez SMD.

"L'audit RigScan nous permet de remettre en service des équipements que nous possédons déjà beaucoup plus rapidement que s'il fallait attendre la livraison d'un engin neuf ou en faire reconditionner un."

Mike Schomer, Maintenance Superintendent, Small Mine Development

Facteurs inconnus

Back to work with the help of RigScan technology

Deux des boulonneuses Boltec d'Atlas Copco que possède l'entreprise peuvent servir d'exemple. Elles sont restées inactives en surface, dont l'une pendant pratiquement deux ans, après avoir travaillé 24 h/24 et 7 j/7 sous terre. Mais quelles réparations et quel entretien étaient nécessaires pour ces engins au moment où ils ont été mis à l'écart ? Dans quelle mesure leurs performances avaient-elles baissé par rapport aux spécifications du fabricant ? Et quels avaient été les effets de l'exposition au soleil d'été du Nevada et à l'hiver rigoureux sur les flexibles, les composants électriques, les étiquettes de sécurité et de signalisation obligatoires ? 


« Si nous avions investi pour rendre les engins conformes tout de suite, », explique M. Schomer, « nous aurions indéfiniment consacré une bonne partie de notre capital à du stock dormant, mais nous savions que l'industrie allait redémarrer et nous avons cherché la manière la plus rapide d'obtenir des engins en état de marche dès l'émergence de nouveaux contrats potentiels ». La solution a été un audit approfondi des engins grâce à la technologie RigScan. M. Schomer déclare : « L'audit RigScan nous permet de remettre en service des équipements que nous possédons déjà beaucoup plus rapidement que s'il fallait attendre la livraison d'un engin neuf ou en faire reconditionner un. » L'audit a été effectué par l'établissement d'Atlas Copco à Elko où Matt Roemmich, technicien de support des produits souterrains, explique : « L'audit offre au client une inspection approfondie effectuée par le constructeur. Il identifie tous les problèmes et les classe selon qu'il s'agit d'un problème important de performances, de sécurité ou de réglementation, jusqu'aux défauts cosmétiques. 


Lire le témoignage complet sur le site en ligne de Mining & Construction


Epiroc était exploité sous le nom « Atlas Copco » avant le 1er janvier 2018.

Boulonnage Division du service Mining and Rock Excavation Témoignage client International RigScan 2015

Plus d'actualités sur ce sujet